Stratégies de fin d’année pour vous aider à réduire vos impôts

Voici quelques stratégies courantes et simples à appliquer en fin d’année pour vous aider à réduire votre facture d’impôt 2018.

Avant le 15 décembre
Versez-vous des acomptes provisionnels chaque trimestre ?
  • Faites votre versement final à l’Agence du revenu du Canada (ARC) au plus tard le 15 décembre pour éviter d’avoir à payer des intérêts en cas de retard.
  • Vous avez dépassé la date limite d’un versement antérieur ? Versez un montant plus élevé avant le 15 pour réduire les intérêts de retard.
Avant le 27 décembre
Ayez recours à la stratégie de vente à perte à des fins fiscales
  • Si vous avez des gains en capital cette année (vente d’un placement à un prix supérieur à son prix d’achat) et que vous détenez des titres ayant subi des pertes en capital non réalisées, songez à vendre des titres pour réaliser les pertes et compenser les gains en capital.
Reportez des gains en capital
  • Songez à reporter la vente de placements (gains en capital non réalisés) à l’année prochaine si vous jugez que votre taux d’imposition sera moindre en 2019.

Parlez à un planificateur financier de RBC pour déterminer si ces stratégies vous conviennent.

Avant le 31 décembre
Faites des placements fiscalement avantageux.
  • Effectuez des cotisations à votre REER ou REER de conjoint dès maintenant pour réduire votre revenu imposable de 2018 tout en maximisant la croissance à l’abri de l’impôt.
  • Cotisez jusqu’à 6 000 $ pour toucher des revenus de placement libres d’impôt.
  • De plus, servez-vous de vos droits de cotisation inutilisés de 2009 à 2018 pour maximiser votre épargne libre d’impôt.
  • Vous songez à faire un retrait de votre CELI ? Faites-le avant la fin de l’année pour pouvoir verser de nouveau ce montant dès le 1er janvier.
  • Vous épargnez pour les études postsecondaires d’un enfant ? Cotisez à un REEE avant la fin de l’année pour tirer le maximum de la croissance à l’abri de l’impôt et des subventions du gouvernement.
Vous fêtez votre 71e anniversaire en 2018 et avez un revenu gagné ?
  • Même si vous n’avez pas de droits de cotisation inutilisés, mais que vous avez un revenu gagné permettant de cotiser à un REER en 2019, faites une dernière cotisation à votre REER avant la fin de 2018 et vous pourrez demander une déduction sur votre déclaration de revenus 2019.
  • Puisque la cotisation est effectuée avant la fin de 2018, une pénalité fiscale pour cotisation excédentaire d’un pour cent par mois s’appliquera sur tout montant supérieur à 2 000 $.
Faites un don de bienfaisance.
  • Faites un don à un organisme de bienfaisance enregistré pour demander un crédit d’impôt sur votre déclaration de revenus de 2018.
Faites fructifier votre prime de fin d’année.
  • Réduisez votre retenue fiscale en faisant verser votre prime directement dans votre REER (si votre employeur le permet et que vous avez des droits de cotisation inutilisés).
  • Vous prévoyez passer à une tranche d’imposition inférieure l’an prochain ? Pensez à reporter le versement de votre prime au début de 2019 (si votre employeur le permet).
Vous déménagez dans une autre province ou un autre territoire ? Choisissez le bon moment.

En général, vous êtes imposé en fonction de votre lieu de résidence au 31 décembre. Songez à :

  • Déménager avant la fin de l’année si vous vous installez dans une province ou un territoire dont le taux d’imposition est inférieur.
  • Attendre en 2019 si le taux d’imposition est supérieur là où vous allez.
Payez vos dépenses déductibles.
  • Payez tous vos frais de gestion de placement, les frais juridiques et comptables, les frais de garde d’enfants, la pension alimentaire et les frais médicaux au plus tard le 31 décembre pour pouvoir les déduire sur votre déclaration de revenu des particuliers de 2018.
Avant le 30 janvier
Payez les intérêts sur les prêts de famille
  • Si vous avez un prêt entre conjoints ou si vous avez financé une fiducie familiale avec un prêt au taux prescrit, n’oubliez pas de payer les intérêts exigibles au plus tard le 30 janvier 2019. Vous pourriez être en mesure de déduire les intérêts versés sur votre déclaration.
Avant le 1er mars
Profitez des droits de cotisation REER inutilisés.
  • Le 1er mars 2019 est votre dernière chance de cotiser à votre REER ou REER de conjoint pour pouvoir déduire vos cotisations sur votre déclaration de 2018.

Ces stratégies ne s’appliquent peut-être pas toutes à vous, ce serait donc une bonne idée de vous adresser à un fiscaliste qualifié et à un planificateur financier pour déterminer ce qui conviendrait à votre situation.

Avant le 31 décembre
Payez vos salaires.
  • Songez à vous verser un salaire raisonnable de même qu’aux membres de votre famille qui travaillent au sein de votre entreprise, et ce, avant la fin de l’exercice financier de votre entreprise. Ce paiement augmentera vos droits de cotisation REER de 2019 et constituera une déduction fiscale pour votre entreprise en 2018.
Déclarez vos primes.
  • Si votre entreprise est constituée en société et que vous avez besoin d’un revenu, envisagez de déclarer une prime avant la fin de l’année d’imposition et versez-la dans les 180 jours qui suivent.
  • Si une entreprise déclare une prime le 31 décembre (présumons que c’est la fin de votre exercice), elle aura droit à une déduction fiscale pour 2018. Et si vous recevez la prime en 2019, l’impôt à payer sur cette prime sera reporté d’un an.
Remboursez les prêts d’actionnaires.
  • Si votre entreprise est constituée en société et qu’elle vous a fait un prêt, assurez-vous de rembourser le prêt dans l’année qui suit la fin de l’année d’imposition de l’entreprise dans laquelle le prêt a été consenti pour éviter d’avoir à inclure la valeur du prêt dans votre déclaration de revenus des particuliers.
Achetez des biens pour votre entreprise.
  • Si votre entreprise a besoin de nouveaux ordinateurs, meubles ou équipements, envisagez d’en faire l’achat avant la fin de l’année pour que vous puissiez déduire l’amortissement sur les biens aux fins de l’impôt.
En tout temps au cours de l’année
Établissez un régime de retraite individuel (RRI)
  • Si votre entreprise est constituée en société, vous pouvez avoir recours à un RRI pour épargner pour la retraite et réduire l’impôt à payer par votre entreprise.
  • Le RRI ressemble à de nombreux régimes de grandes entreprises, sauf qu’il est établi par votre entreprise qui en est le promoteur et qu’il est conçu pour vous, l’unique participant.

Ces stratégies ne s’appliquent peut-être pas toutes à vous, ce serait donc une bonne idée de vous adresser à un fiscaliste et à un planificateur financier pour déterminer ce qui conviendrait à votre situation.

Parlons de vos priorités.

Trouvez un planificateur financier RBC

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Le fractionnement du revenu est-il une bonne stratégie pour nous ?

Tirer le maximum de mon REER et de mon CELI

Réduire l’impôt successoral des États-Unis

Plusieurs stratégies exposées dans cet article pourraient ne pas s’appliquer à votre situation financière particulière. Les renseignements contenus dans cet article ne constituent pas des conseils juridiques ou fiscaux ni des conseils en matière d’assurance. Afin de vous assurer que votre situation particulière sera bien prise en compte et que toute initiative sera fondée sur les renseignements les plus récents, nous vous recommandons d’obtenir les conseils professionnels d’un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou d’un conseiller en assurance qualifié avant d’entreprendre des démarches sur la foi des renseignements fournis dans cet article.
Les services de planification financière et les conseils en placement sont offerts par Fonds d’investissement Royal Inc. (« FIRI »). FIRI, RBC Gestion mondiale d’actifs Inc., Banque Royale du Canada, Société Trust Royal du Canada et Compagnie Trust Royal sont des entités juridiques distinctes et affiliées. FIRI est inscrit au Québec en tant que cabinet de services financiers.